Afest
Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme
Accueil > Actualités > Après les campagnes électorales, les vacances d’été sont en marche

Après les campagnes électorales, les vacances d’été sont en marche

publié le mercredi 5 juillet 2017

Après plusieurs mois de campagnes électorales : Primaires de la Droite et du Centre, Primaires de la Gauche, Elections Présidentielles, Elections Législatives, avec de multiples rebondissements, qui marquent une rupture profonde dans le paysage politique français, nos compatriotes, lassés, et dans l’attente de premiers résultats en matière de reprise de la croissance et de baisse du chômage, n’aspirent plus qu’à une chose : partir enfin en vacances !

Quelques chiffres d’abord sur le tourisme estival : près de 480 millions de nuitées seront réalisées sur les 4 mois de juin, juillet, août et septembre, soit 52,7% des 910 millions de nuitées annuelles, c’est dire que les enjeux de l’été sont considérables pour les professionnels du tourisme. Sur cette période, les Français plébiscitent le littoral (49 % des nuitées), le massif alpin, et l’Île-de-France. Le taux de départ en vacances d’été avec un hébergement marchand est de 42,4%. 4 français sur 10 partiront environ 2 semaines. Enfin, le budget moyen des vacances d’été est de 900 € par foyer, et la majorité des vacanciers devrait continuer à essayer de réduire leurs dépenses, notamment sur les loisirs et la restauration.

Il ressort des premières « Primaires du Tourisme » organisées par l’AFEST et l’IFT en mars 2017, que ce secteur d’activité représente aujourd’hui 350 000 entreprises, et leurs 2 millions de salariés, générant 160 milliards d’euros de chiffre d’affaires, soit 7,4% du PIB. C’est aussi une industrie exportatrice au vu de sa contribution positive à la balance des paiements (+ 10 milliards d’euros).

Après les attentats de l’année dernière, et de ces derniers mois, et le risque permanent de nouveaux attentats, le secteur touristique devrait continuer à être perturbé. La sécurité est d’ailleurs au cœur des préoccupations des touristes français et étrangers. Et cela d’autant plus que les clientèles étrangères, et en particulier les clientèles asiatiques, qui avaient déserté notre pays, ont commencé à revenir progressivement.

L’élection d’un jeune Président de la République, et l’impression de dynamisme retrouvée (avant que les résultats ne se confirment dans les chiffres) constituent à coup sûr un facteur d’attractivité supplémentaire.
Les Français aspirent désormais à des « vacances de rupture ». Ils voudront encore plus donner du sens à leurs vacances, se rapprocher de la nature, vivre de nouvelles expériences avec leur famille, et leurs amis, découvrir de nouveaux modes de vie, se laisser surprendre,..., tout en restant connectés. Une grande majorité d’entre eux vont privilégier pour cela la proximité, en choisissant de passer cette année encore leurs vacances en France, et voudront revenir avec des souvenirs plein la tête.

Enfin, le tourisme va continuer à se transformer avec l’accélération de la transition numérique : applis mobiles, réseaux sociaux, sites de réservation en ligne (cf. Booking, Promovacances, …), comparateurs de prix (cf. easyvoyages.com, liligo.com,…), sites d’avis et d’opinions (cf. Trip Advisor), sites collaboratifs (AirBnB, Guest to Guest, Home Exchange, Blablacar, Drivy,….), mais aussi usages croissants des objets connectés, de l’intelligence artificielle, des nouveaux services innovants, et bien sûr de la robotique de service, qui seront au cœur de la nouvelle économie touristique.

Pour toutes informations complémentaires, contacter :

  • Patrick VICERIAT, Président de l’AFEST, coauteur du « Tourisme des Années 2020 », Directeur Expert Tourisme chez Artelia : 06.09.91.00.51./ patrick.viceriat arteliagroup.com,
    et/ou
  • Sophie LACOUR, 06.86.11.67.49./ sophie advancedtourism.paris
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 contact : webmestre AT afest.org