Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme
Accueil > Actualités > L’activité touristique et les valeurs du tourisme, gagnants de la loi 2005 (...)

L’activité touristique et les valeurs du tourisme, gagnants de la loi 2005 sur l’accessibilité

publié le mercredi 1er avril 2015, par Horetol

Bien sûr, les premiers gagnants de cette loi sur l’accessibilité, ce sont les personnes en situation de handicap, dans leur quotidien comme en vacances, qui ont vu leur accessibilité à tous les sites et équipements s’améliorer sensiblement. La bonne nouvelle c’est aussi que ces mesures, certes encore bien insuffisantes, agrémentent considérablement le confort de visite de bien d’autres visiteurs : les personnes âgées -qui sont souvent des pluri-handicapées légères avec des problèmes plus ou moins aigus de motricité, de vision, d’audition et/ou d’orientation-, les parents munis de poussettes et même les "shoppeuses" porteuses de multiples paquets, comme le montre le graphisme ci-dessous, de l’Association Tourisme & Handicaps.

L'activité touristique et les valeurs du tourisme, gagnants de la loi 2005 sur l'accessibilité

Quand des mesures d’accessibilité sont prises, ce sont tous les piétons et tous les usagers, résidents et touristes, qui en profitent.
Alors, encore un effort pour se mettre aux normes de la Loi de 2005, et pour innover dans les outils de l’accessibilité ; certains sont certes coûteux, comme la pose d’ascenseurs, mais cette dépense s’amortit sur le long terme. D’autres sont peu coûteux, tels les brochures de visite en braille ou les menus en gros caractères. D’autres enfin relèvent de la pure générosité, comme l’apprentissage du langage des signes, que nombre de nos guides touristiques ont adopté.

Et quitte à être innovant, il faut aussi regarder du côté de la robotique qui laisse entrevoir un immense champ d’investigation dans ce domaine, du robot avatar qui permet l’accessibilité à des lieux inaccessibles, en passant par les robots interface de communication pour déficients visuels par exemple ou qui permettent de se déplacer sans effort comme les exosquelettes. Tout un ensemble d’aides robotisées que les destinations touristiques pourraient mettre au service de leurs clients.

Les marchés touristiques sensibles à l’accessibilité sont là et ils sont demandeurs ; les professionnels du tourisme réceptif ont tout intérêt à les accueillir et ils s’honorent de les servir.

Claude Origet du Cluzeau, Sophie Lacour

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 contact : webmestre AT afest.org