Afest
Association Francophone des Experts et Scientifiques du Tourisme
Accueil > Actualités > LES INDIGNÉS DU TOURISME

LES INDIGNÉS DU TOURISME

publié le mardi 17 novembre 2015, par Horetol

Le tourisme est un puissant facteur de paix et de compréhension entre les peuples. Cette vieille et quelque peu naïve rengaine, qui date des temps « préhistoriques » du tourisme, reprend aujourd’hui une nouvelle jeunesse et une pertinence certaine.

Ceux qui, à Paris ce 13 Novembre 2015, ont voulu assassiner la tranquillité des Parisiens, la joie de vivre sportive et festive d’un Vendredi soir, l’ont fait en s’arrogeant le droit de parler au nom d’un Dieu que, de fait, ils bafouent ; ils ne parviennent qu’à se rendre encore plus odieux et surtout inaudibles de tous. De toutes parts dans le monde, des cris de révolte se sont fait entendre pour clamer l’horreur et l’incompréhension, y compris de la part de pays où la leur religion est majoritaire.

Nombre de ces pays figurent parmi les plus belles destinations mondiales du tourisme, au Maghreb bien sûr, en Egypte, au Moyen-Orient… et, depuis deux décennies, ces destinations sont les premières victimes de ce terrorisme. En tant que professionnels du tourisme, porteurs d’une réflexion continue sur ses enjeux, ses évolutions et sa prospective, nous avons été aux côtés de ces destinations et de leurs professionnels, victimes d’agressions mortifères, en Tunisie notamment.

C’est de ces pays et de leurs habitants que nous attendons aujourd’hui une indignation plus forte, une protestation plus catégorique pour proclamer que cette barbarie ne peut, en aucun cas, être d’inspiration divine. Il est temps de raviver, avec les professionnels du tourisme du monde entier, la vocation de compréhension entre les peuples que le tourisme, bon an mal an, a toujours stimulée.

Quant à nos autorités nationales, qui nous défendent avec intelligence et efficacité, nous attendons d’elles des initiatives à la mesure de cet état de guerre qui nous a été déclaré.

P.-S.

P.S. Dans notre édito qui faisait suite aux révoltants évènements du 13 Novembre à Paris, rien ne laissait présager l’extension de la barbarie à cet hôtel emblématique de Bamako, avec son cortège de morts et de blessés parmi les touristes et les personnels de l’établissement.

Par solidarité humaine, et par solidarité professionnelle, nous partageons le chagrin et la révolte des victimes, et nous nous joignons aux milliers de voix qui s’élèvent pour proclamer qu’aucune religion, et en particulier pas celle dont les barbares se servent comme alibi, ne peut inspirer ces carnages.

Professionnels du tourisme de tous les pays, unissez-vous pour clamer et prouver que le tourisme est d’abord un vecteur de la paix, avant d’être un puissant facteur de développement socio-économique.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 contact : webmestre AT afest.org